23/03/2019

Transformation d'une chrysalide moche en papillon démoniaque !

Le manga et moi, c'est assez spécial. Ado, je ne lisais que des yaoi, et si aujourd'hui je prends encore plaisir à relire certaines séries coup de cœur de cette époque que j'ai gardé, ceux que je découvre aujourd'hui m'ennuient profondément la plupart du temps (hormis la chouette découverte : "In these words" ) d'ailleurs j'en lis quasiment plus de récents.

Question seinen, si j'en avais tenté certains, aucun ne m'avait autant plu que cette petite merveille de violence et d'humour !

Editeur : Kurokawa
Pages : 200
Parution : janvier 2019

Résumé :
Que seriez-vous prêt à faire pour sauver la vie de votre enfant ?! Je ne suis qu'un pauvre type qui aimerait pouvoir se dégonfler au point de disparaître... Tetsuo est un modeste père de famille qui se passionne pour les romans policiers. Il découvre un jour des traces de coups sur le visage de sa fille qui vient à peine de quitter le foyer familial pour vivre seule. Tetsuo retrouve rapidement le coupable et le suit. Sans savoir que cela le mènera à commettre un crime qui changera pour toujours la destinée de sa famille. Mais pour le bien de sa fille, ce papa fait le choix de la lutte …

Franchement ce genre de scénar m'accroche assez, de base, et les très bons retours que j'entendais par-ci par-là m'ont finalement décidé à essayer. J'ai mis 2 mois quand même à me convaincre.

Ne vous attendez pas à une histoire follement originale car la mafia y tient une grande place (les méchants sont assez basiques, quoi) mais concernant les personnages, là y'a du plus lourd !

Tetsuo. A première vue, il n'a rien pour lui, le pauvre. Effacé, physique normal, citoyen respectueux et calme, père de famille gentil, bref le salaryman lambda quoi. Il est à ce point mou que, lorsque quelqu'un laisse un commentaire du genre : bien mais sans plus, sur les romans policiers qu'il écrit et publie en ligne, ça lui suffit ! Je comprends que certaines personnes s'en contentent, mais la majorité tenteront plutôt de s'améliorer et tout faire pour avoir de bien meilleurs retours ! Pas notre Tetsuo. Trop modeste pour ça. Par contre, dès le début on sent tout l'amour qu'il a pour sa fille, tout le respect qu'il a pour sa femme, et ça me plaisait déjà nettement plus. Il est totalement dévoué au bien-être des deux femmes de sa vie et rien qu'avec ça il me touchait beaucoup. Au début, j'avais juste pitié de lui, honnêtement. Mais très vite il s'est transformé et clairement c'est l'un des meilleurs personnage que je connaisse, manga, livre et BD confondu !

Quand finalement il prend les choses en main pour protéger son enfant, là j'ai eu une grosse claque, un gros coup de cœur pour ce gars, et j'ai su que ce manga serait différent. Je ne parlerais pas plus du déroulement de l'histoire au risque de spoiler, sans compter que c'est relativement simple pour l'instant et se met en place très vite, dès ce premier tome. Mais ce qui mérite d'être mentionné, c'est l'atmosphère !

Deuxième point hautement positif. L'auteur ne surenchérit pas avec le gore, même si c'est hyper violent. Les actes sont là mais c'est au lecteur de les deviner, de les imaginer, peu de choses apparaissent dans les dessins, le dessinateur s'arrête toujours un poil avant que ça devienne vraiment sanglant. En quoi c'est positif ? J'admets que j'aurais aimé plus de prise de risque, mais c'est plutôt intelligent de faire ça car ça laisse le manga accessible à un plus large public. Le meilleur c'est qu'ils ont réussi à mêler ça à un humour très présent qui m'a très souvent fait éclater de rire ; des scènes le plus souvent amenées par la femme de Tetsuo qui est aussi un excellent personnage, très affectueuse avec son mari. Elle le comprend, l'épaule, ce qui les lie est très fort, on le ressent clairement et c'est très touchant.

Finalement, le personnage qui m'a le plus laissé indifférente, c'est leur fille. Elle a l'air naïve, très lambda aussi (la digne fille de son père, en gros) et j'espère qu'elle sera davantage développée. Pareil pour l'un des méchants, homme de main des yakuza, qui pourrait avoir un énorme potentiel s'il est bien exploité.

Au Japon, 6 tomes sont sortis. Je trouve ça un peu long au regard du scénar qui, comme je le disais, est assez simple. Ca me fait un peu peur. En espérant qu'ils aient réussi à bien gérer une histoire aussi classique sur la longueur. Avec des personnages aussi terribles, ils ont pas intérêt à se foirer sur le reste !

Bref, hâte de lire la suite.

D'autres avis sur


Je viens de passer les 2 premières heures de ce samedi à entraîner mes Pokémons. Je sais, c'est pas intéressant, mais j'avais envie de vous le dire.

Ding Dong :
Du nouveau dans les dramas !
Jamais déçue avec lui.
C'était il y a un an.

05/03/2019

J'ai pas d'idée de titre. Ca me gonfle.


Bah quand même ! Et rien de tel qu’un bon gros classique anglais comme première chronique littéraire de l’année.

Editeur : Libretto
Parution : Juin 2012
Pages : 611

Résumé :
Ami et rival de Dickens, Wilkie Collins invente avec Pierre de lune le premier récit policier moderne, et donne au roman une nouvelle mission : dire et montrer ce qu'il est de bon ton de taire et de cacher. Borges, T. S. Eliot, Charles Palliser aujourd'hui, considèrent ce livre comme l'un des sommets absolus du genre. Il n'est évidemment pas question de résumer ici ce roman gouverné de bout en bout par la peur, oeuvre " hitchcockienne " avant la lettre, qui réussit cet inquiétant tour de force : une fois le livre refermé (après quelques nuits blanches), chaque lecteur possède, ou croit posséder, son interprétation du mystère. Du très grand art.


Autant les romans policier d’aujourd’hui ont vite fait de m’ennuyer, autant ceux d’hier me captivent. Non pas par leur enquête, le suspens, l’action ou tous les rebondissements et retournement de situation abracadabrantesques qui font la marque de fabrique des auteurs contemporain quand il s’agit de polar (un grand nombre, du moins) mais par tout le travail de finesse psychologique autour des personnages.

Dans chaque auteur anglais du XIXème se cache un grand sociologue. Tous les auteurs que j’ai lu de cette époque, que ce soit les sœurs Brontë, Austen, Hardy, Gaskell ou Trollope m’ont épatée par cette maîtrise qu’ils avaient concernant le développement de leurs personnages. Et ce grand Wilkie Collins, aussi.

Ce roman, qui m’a beaucoup fait penser à « Passion et repentir » que j’ai lu l’an dernier, regroupe plusieurs journaux, ou récit, de divers protagonistes ayant assisté malgré eux au vol, un soir d’anniversaire, d’un bijou : la Pierre de Lune.

Entre le serviteur dévoué, la dévote acharnée, le gentilhomme, l’avocat, le médecin de campagne ou encore le policier, je suis incapable de dire lequel m’a le plus plu. Ils représentent chacun, à leur manière, une caste de la société anglaise de cette époque, se confrontant les uns aux autres avec leurs qualités et leurs travers. C’est maître contre serviteur, riche contre pauvre, bien né contre malchanceux. Le choix narratif de l’auteur m’a permis de me sentir très proche de ces braves gens qui, à la demande de l’un d’entre eux, racontent comment ils ont vécu la disparition du bijou et ce qui leur arriva par la suite qui nous permettra, à nous lecteur, de découvrir l’identité du criminel. Leur point de vue créé une chronologie des événements très précise qui prouve à elle seule toute la maîtrise qu’avait Collins de son texte.

A côté de ça, faut quand même pas oublier que ce monsieur est considéré comme le précurseur du roman policier anglais, il y a donc une enquête, des questionnements et des réponses détournées, et que tous ces extraordinaires personnages ne font que se renvoyer la balle et se soupçonner mutuellement. Jusqu’à la toute fin je n’ai rien vu venir alors que, pour un polar comme il en sort à la pelle de nos jours, généralement je devine le dénouement à des kilomètres.

Toute l’histoire est en elle-même très simple : un diamant disparaît et des gens tentent tout pour le retrouver. La fin n’a elle non plus rien de bien compliqué et reste quelque peu ouverte (de mon point de vue en tout cas) mais Collins a su rendre ses personnages plus intéressants que tout ce mystère en leur donnant une profondeur telle que j’avais davantage envie de savoir comme ils allaient se relever de tout ça, que s’ils allaient finir par foutre la main sur cette foutue Pierre de Lune !

D’autres avis sur

Découvrir ce livre m’a permis de me rappeler que j’avais lu, il y a des années, « La Dame en blanc ». Il me semble que celui-ci est pour beaucoup le meilleur de l’auteur mais je n’en ai qu’un souvenir très vague. Je crois que je l’ai toujours. Et j’ai très envie d’une relecture !

D’autres anglais :

03/03/2019

Ca partait pour être un dimanche de merde.

Je m’étais promis de revenir avec un livre, mais subitement j’ai ressenti le besoin de voir ce film (nan en fait je m’emmerdais sévère aujourd’hui) du coup, c’est râpé.

Coup de cœur sur :


J’ai découvert l’acteur dans le drama Signal, véritable bombe atomique dans le domaine du polar fantastique, et j’avais noté ce film dans ma liste à voir en parcourant sa filmographie. Le titre m’avait d’abord attiré, ensuite le résumé.

Voilà ce qu’il dit, succinctement :

« Hong Gil-Dong est un détective solitaire affichant un taux de réussite hors-norme grâce à une mémoire infaillible et une personnalité étonnante. Insensible, il ne ressent ni la peur ni l’empathie, ce qui fait de lui quelqu’un de véritablement dangereux qui n’hésite pas à abattre ceux qui le gêne. Pourtant, il n’a absolument aucun souvenir de sa vie passée, hormis son propre nom et celui de son ennemi. L’histoire commence alors qu’il est sur le point de le retrouver et d’assouvir une vengeance vieille de 20 ans. Mais il va mettre les pieds dans une conspiration bien plus grande que ce qu’il imaginait… accompagné de compagnes de voyages qu’il n’avait absolument pas prévues ! »

Ce petit trailer en parle mieux que moi mais faites gaffe, je trouve que ça en dit un peu trop.

Quand ça commence, donc, ce cher détective est sur le point de mettre la main sur un vieil homme pour le butter. On est au terme d’une quête et je voyais déjà se profiler les événements faits de repentir et d’une traque entre deux hommes ; je n’attendais, je l’avoue, pas grand-chose du scénario honnêtement. Ce qui m’a accroché dès les premières minutes, c’est l’atmosphère parfaite ! La façon dont c’est filmé et narré fait de ce film un bijou ! On est dans la tête de Dong-Gil, véritablement, car c’est lui qui raconte les événements au fur et à mesure qu’ils se déroulent, et sa personnalité est tellement atypique malgré les codes de l’anti-héros qui sont utilisés, que je l’ai aimé tout de suite.

Il est interprété par Lee Je Hoon que j’aime énormément. En tout cas c’est la deuxième fois que je regarde quelque chose où il joue et chaque fois ça me plaît, alors ça a l’air bien parti entre lui et moi. Il évolue énormément durant l’histoire en restant pourtant fidèle à lui-même. Zigouiller ceux qui croisent sa route semble l’amuser et lorsqu’il s’agit de couper des doigts ou flinguer des gens, il affiche tout de suite un sourire de canaille, carnassier, limite effrayant, et dieu qu’il est efficace pour tuer ! Le reste du temps, il est froid, méthodique, menteur, manipulateur… bref, il a tout pour plaire. Le jeu de l’acteur était phénoménal, stupéfiant, parfait ! Son attitude a donné à son personnage une marque, quelque chose d’unique que j’avais jamais vu et pourtant j’en ai vu des personnalités bien barges.




Kim Dong Yi et Kim Mal Soon, interprétées par Roh Jeong Eui et Kim Ha Na, sont deux sœurs qui vont s’incruster avec Gil-Dong. Il a besoin d’elles pour accomplir sa vengeance et les entraîne avec lui dans sa recherche. Voir ce gars se trimbaler avec ces deux petites filles qui n’ont pas la langue dans leur poche, le voir en prise avec leur innocence, le voir sans voix face à leurs questions était succulent. Un délice qui donnait lieu à des scènes qui m’ont fait éclater de rire dans un film sombre et sanglant. Les actrices, malgré leur âge, ont grave assuré face à cet acteur et ça se combinait à la perfection !

Cette alliance entre violence et humour innocent a été brillamment interprétée, mais aussi admirablement bien mis en scène. Directeur et réalisateur ont fait un boulot magnifique avec ce film, les prises de vues, les paysages pratiquement toujours nus ont rapidement construit un huis-clos autour du trio, dans un village perdu aux couleurs brunes, grises, noires, quasiment fantomatique, qui a l’air de se trouver au bout du monde.

Mais si c’est l’aspect visuel et l’atmosphère qui m’a d’abord séduite, le scénario s’est rapidement étoffé et là aussi je dis bravo ! Une conspiration de grande envergure se dévoile assez rapidement, en lien avec le passé oublié du héros. Enfin, héros…

Il n’y a pas vraiment de héros, de mon point de vue. Il y a simplement un gars violent pour arrêter d’autres gars violents. C’est méchant contre méchants, avec deux petites filles au milieu, le tout se déroulant dans les années 60-70 (enfin, j’imagine, c’est dit clairement nulle part).

Ca fait des mois que je n’ai que des déceptions avec mes lectures et les dramas que je regarde, alors tomber sur une telle pépite de perfection, se retrouver en amour face à un film où la tension ne s’arrête pas pendant deux heures, ça fait du bien et ça me redonne espoir. Ces deux heures ont été les meilleures de ma vie, bordel à queue !

28/02/2019

Quand je me rends compte que ça fait un bout que j'ai pas chroniqué de livres...

… mais que j'ai toujours rien à chroniquer, bah je fais un TAG.

1. Le livre le plus attendu de l'année
Vu l'absolu coup de cœur que j'ai eu pour les 2 derniers tomes, je vais dire : le prochain de la série The Expanse ! Bon, c'est un peu facile je le reconnais, alors je me permets de citer la tome 4 des enquêtes de Cormoran Strike de l'auteur Robert Galbraith. En fait c'est assez rare que je trépigne d'impatience à l'attente d'une sortie littéraire, alors que j'attende impatiemment ces deux-là, ça veut tout dire !

2. Un livre PKJ
Un jour va vraiment falloir que je lise celui-là !
Un champion d'arènes invaincu qui se bat avec une hache, des guerres de religion dans un monde fantasy, une quête, une vengeance… Tous les ingrédients sont là pour me plaire !








3. Une série que vous aimeriez terminer
Les aventuriers de la mer, parce que j'aimerais passer à une autre série de l'auteure (même si je serai très triste de terminer celle-là, je le sens !) mais aussi Le Clan des Otori, qui est une relecture.

4. Une nouvelle série que vous aimeriez découvrir.
Ki et Vandien, donc, que Robin Hobb a écrit sous le nom de Megan Lindholm. Les univers de cette auteure me plaisent toujours énormément, et là il est question de l'une de mes créatures mythologiques préférées. Ki, un jeune homme, attaque un nid de harpie pour se venger, mais c'est pas sans conséquence !
J'aimerais aussi surtout me décider à lire "Autant en emporte le vent" !






5. Un livre d'un auteur que vous n'avez jamais lu auparavant.
Je suis une immense fan du "Château ambulant" de Miyazaki, et je n'ai su que très récemment que le livre "Le château de Hurle" de Diana Wynne Jones l'avait (énormément !!!) inspiré. Il me tarde de découvrir cette version !
Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est l'histoire d'une jeune fille qui subit une malédiction suite à sa rencontre avec une sorcière pas sympa : elle devient une vieille femme. Pour éviter les problèmes, elle quitte sa ville natale et croise sur sa route un château étrange qui se déplace, 'conduit' par un homme tout aussi étrange. Les aventures ne font que commencer pour elle !

6. Un livre que vous vouliez lire en 2018 mais dont vous avez repoussé la lecture.
Je crois que c'est la taille éléphantesque de ce livre qui me refroidit quelque peu…
Le résumé est pourtant assez classique dans le style de la fantasy, puisqu'il est question d'un monde en paix après des années de terribles guerres, et d'une jeune fille apprentie dans une école de formation des Mages qui découvre que la paix apportée par l'écriture de l'Edit d'Alambrisa est en danger. La couverture m'a beaucoup attirée, c'est vrai, mais je crois que c'est surtout la simplicité apparente de l'histoire.




7. Le nouveau livre d'un auteur dont vous avez lu tous les livres (ou presque)
Joker (si, j'ai le droit, lâchez-moi !)

8. Un livre qui sort un peu de vos lectures habituelles (genre différent)
"Le vieil homme et la mer" de Hemingway. D'autant que ça fait une brique qu'il est dans ma PAL.

9. Un livre qu'on vous a conseillé.
"Six of crow" ! Je suis assez mauvais publique en ce qui concerne la lecture jeunesse/adolescente, mais quelqu'un m'a très chaudement recommandé celui-ci alors j'ai très envie de tenter.

10. Un livre qui vous fait envie à cause de sa couverture.
Lui si je me le suis procuré c'est uniquement parce que visuellement il me plaît vachement ! Bon c'est vrai que l'histoire a l'air pas mal aussi.
La cité de Sharakhaï est dirigée par pas moins de 12 rois (comme dans le titre, bravo Syl) tous immortels, et leur armée d'élite. Une jeune fille va se dresser contre eux.








11. Un livre d'un auteur de votre nationalité.
Le tome 2 de "La Passe-miroir", mais avant j'ai très envie de relire le premier.

12. Un livre que vous avez déjà lu en 2019
J'en ai déjà bouffé plein en ce début d'année ! Notamment le tome 4 du "Clan des Otori", "Ueno Park", le tome 1 des "Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire", le tome 5 du "Fou et l'Assassin"... et un tome du "Trône de fer" aussi je crois.

Je lis beaucoup, j'ai vraiment, vraiment beaucoup lu en février (j'ai eu une crise de boulimie de lecture) et même si je fais d'agréables rencontres je n'ai pour l'instant rien trouvé qui me donne envie d'en parler. Et c'est bien dommage ! Cette année commence pas très fort niveau découverte littéraire, mais je perds pas espoir !

27/01/2019

Elle en aura mis du temps à venir cette putain d'idée !!!

Depuis l'ouverture de la rubrique Cépasdélivres je réfléchis à une façon de parler de K-pop, une passion que j'ai depuis 2 ans bientôt (j'écoute plus que ça comme musique pratiquement) mais je n'arrivais pas à trouver d'idée. Ce que je ne voulais surtout pas faire, c'était des milliers d'articles envahissants afin de vous parler de tous les artistes, groupes ou solo, que j'écoute, parce que j'aimerais quand même que ce blog reste dédié un max à la lecture et aux livres. Il s'éparpille déjà suffisamment !

L'ennui c'est que rien ne me venait et ça commençait à me gaver !

Et là, tout à coup, en ce dimanche hyper froid et un peu déprimant, j'ai eu la révélation ! Et si je vous présentais d'un bloc, comme ça, comme un gros pavé dans vos tronches, tout ce que j'ai découvert, écouté et aimé en 2018 ? C'est mon article Bilan/Objectif qui m'a donné l'idée je crois bien.

Accrochez-vous bien et surtout armez-vous de patience parce que ça risque d'être vachement long.


J'ai découvert la K-pop en 2017, en mars précisément, avec le clip des BTS : "Not Today", que voici :


Je vous parle d'eux dans un article à part concernant une biographie donc je ne vais pas y revenir, et comme c'est avec eux que tout a commencé pour moi, je ferai sans doute un article spécial "anniversaire" les concernant en mars… j'y réfléchis.

Le groupe a frappé très fort l'année dernière avec pas moins de deux albums comportant chacun une dizaine de titres inédits. Celui qui m'a le plus plu c'est le MV de "Fake Love", chanson titre du second album de leur série Love Yourself intitulé "Tear", sorti en mai :


Je suis hyper fan de l'esthétique de ce clip et aussi du texte de la chanson, de la mélodie, du rythme et je trouve ça superbe le rap qui se mêle au vocal. Même l'instrumental est parfait !

Mais il y a aussi et surtout "Tear", l'outro issu du même album. Ecoutez ça et dites-moi si c'est pas une merveille.


Il n'y a ici que les trois rappeurs du groupe. Je suis toujours super fan de ce qu'ils font ensemble, et j'adore aussi quand dans la distribution ils s'occupent des couplets et les vocaux du refrain (ça arrive pas assez souvent à mon goût malheureusement) Le texte de celle-là est triste, dramatique, beau et il a failli m'arracher une larme ! 

Du même album j'ai aussi beaucoup aimé "Anpanman", où on entend et voit clairement qu'ils s'éclatent chaque fois qu'ils performent dessus. Regardez ça et dites-moi si c'est pas des performers de malade :


Pour finir, je ne peux pas ne pas parler de "The Truth Untold" avec uniquement les 4 vocaux du groupe. Faite en collaboration avec Steve Aoki, elle me fout des frissons à chaque fois !

C'est sûr que parmi près de 20 chansons sorties en une année je vous en partage peu, mais techniquement je les trouve toutes bien et si je vous les présentais une par une l'article serait vraiment hyper long.

Je vous balance l'air de rien leur dernier clip de l'année avec "Idol" sorti en août, et je passe à quelqu'un d'autre !

________________________________________________________

Je suis tombée sur cette artiste totalement par hasard grâce à cette foutue lecture automatique de ce cher YT. J'étais tranquillement en train de me péter les tympans avec du BTS sans rien demander à personne quand tout à coup ce MV se lance :


C'était en septembre. Je suis tout de suite tombée amoureuse du style de cette jeune dame, de sa voix, de son rap, de sa beauté et, au fur et à mesure de mes découvertes, de sa personnalité.

En Corée, pays du bien paraître où ton apparence se doit d'être irréprochable, elle est celle qui arrive sur scène avec son look de mec pour dire, l'air de rien, et de façon pas tout à fait déguisée : je suis celle que je suis et je vous emmerde. J'ai écouté absolument tout ce qu'elle a fait, produit, écrit, composé, et il n'y a pas un seul titre que je n'aime pas. Et comme elle en a beaucoup à son actif, faire un choix va être très difficile. Si je ne devais en retenir que deux, ce serait "Lifeline" et le magnifique "Borders" que voici :


C'est avec elle que mon horizon a commencé à s'étendre. Tomber sur elle par erreur m'a permis de comprendre que dans ma bulle BTS je passais sans doute à côté d'autres artistes géniaux et qu'il était temps pour moi d'oser, au risque de sortir de cette zone de sécurité que je m'étais construite.

Je me suis, par extension, intéressée à f(x), le groupe dont elle fait partie (inactif depuis un certain temps maintenant) mais je n'ai malheureusement pas du tout accroché, alors je me contente de l'aimer et l'écouter en tant qu'artiste solo.

En 2018 elle a sorti, en libre téléchargement, une mixtape : "Rogue Rouge" de 6 titres dont je suis totalement dingue et que je vous conseille fortement d'écouter ("Lifeline" est tiré de cet album) Et du coup, profitez-en pour jeter une oreille à son premier album solo "Beautiful", dans lequel se trouve le déjanté et energique "Shake that brass".

____________________________________________________
Là par contre je ne me souviens pas vraiment comment je suis tombée sur eux. Sans doute que la vignette YT de leur clip m'a tapé dans l'œil.

Ce groupe a une place toute particulière pour moi car ils sont les premiers rookies sur lesquels je craque totalement. Faut me comprendre aussi, regardez un peu comment "Airplane mode" (sorti en octobre) tabasse bien comme il faut :


Comment voulez-vous que je n'aime pas, c'est totalement mon style ! Absolument tout me plaît dans ce titre, que ce soit l'aspect visuel, le rap mêlé au vocal, la chorégraphie, et jusqu'aux fringues qu'ils portent ! Ce truc vient d'atteindre les 1 million de vues, et je suis méga fière !

Ah mais oui. Un rookie, qu'est-ce que c'est ?

Sont appelés comme ça les membres d'un groupe débutant, et ils sont surnommés ainsi pendant un an, voire plus. Le plus souvent il s'agit d'artistes ayant longtemps été trainees dans une agence (comme un stagiaire si vous voulez) et qui n'a que peu d'expérience de la scène. Ou d'expérience tout court. Du coup on sent, pour la majorité d'entre eux, l'immaturité de leur style et de leur musique, de leur voix aussi parfois. Pour ça que j'accroche difficilement aux nouveaux. Moi j'aime les artistes avec de la bouteille. Si j'avais découvert les BTS lors de l'année de leur début en 2013 je n'aurais sans doute pas accroché, d'autant que quand j'écoute ce qu'ils faisaient à cette époque, je n'aime pas beaucoup.

Alors pourquoi avec Noir ça a marché ? J'étais tellement surprise que j'ai mené ma petite enquête. Il se trouve que 2 des 9 membres de ce groupe n'en sont pas à leur premier début. L'un d'eux, le plus âgé, faisait partie de façon très obscure d'un groupe très peu connu. Il travaillait dans l'ombre à l'écriture et la composition si j'ai bien compris. Et ça, c'est ce qu'il est capable de faire en solo :


L'autre a aussi fait partie d'un groupe mais était davantage en lumière (leader et chanteur principal si je dis pas de bêtise) malheureusement séparé aujourd'hui, sans compter que trois autres membres ont participé à une émission qui organise des sortes de battles entre d'innombrables artistes… Enfin, tout ça pour dire que je l'entends, moi, la maturité, dans leur musique et leurs voix, je la vois aussi dans leur texte, dans ce qu'ils osent. Bien sûr la majorité des membres a relativement peu d'expérience et ça se remarque. Rien n'est parfait, leur premier album est bon mais se démarque peu, comme intimidé. Mais pour le deuxième, c'est une autre histoire !

Cet album, c'est un immense coup de cœur ! J'aime absolument tous les titres qu'il y a dedans, avec une nette préférence pour "Airplane mode" bien sûr, mais surtout pour celle-là, qui est tout simplement parfaite pour mes oreilles :


Etant donné qu'ils sont nouveaux sur le circuit de la K-pop, ils ont peu de chansons à leur actif pour le moment malgré les nombreuses covers qu'ils font. D'ailleurs je vous conseille d'écouter leur version de "Fools" de Troye Sivan, qui est à tomber !

________________________________________________

Alors là… Pour ceux qui ne savent pas, je m'attaque à une grosse pointure !

Pour le coup je me souviens parfaitement de ce qui m'a attiré vers lui : son nom de scène. Dragon, toussa… Quand on sait que le métier de rêve pour moi c'est dragonologue, bah voilà. J'ai toujours été passionnée par cette créature mythologique alors là j'ai écouté sans me poser de question en octobre dernier. Et j'ai adoré à la première écoute !

A la base il fait partie d'un groupe lui aussi : BigBang, mais comme pour Amber et f(x) je le préfère en solo, même si "Fantastic Baby" est géniale ! Il a déjà quatre albums à son actif dans lesquels il fait énormément de featuring, et le problème qui se pose c'est que j'aime tous les titres qu'il y a dans les trois premiers, et croyez-moi qu'il y en a beaucoup. Alors n'en choisir que quelques-uns va être très dur !!

Pour son premier album solo Heartbreaker, j'ai choisi de partager "Korean Dream", en duo avec un autre membre du groupe Taeyang :


Ce que j'aime chez lui c'est cette incroyable et inépuisable énergie ! Je suis toujours fatiguée après avoir écouté ça, mais c'est une très bonne fatigue, le genre qui assoupli tout ton corps et t'engourdi l'esprit avec juste la sensation d'avoir accompli un exploit ! GD, une vraie bombe à retardement.

Pour son deuxième album One of a kind, j'ai choisi la chanson qui porte le même titre :


Cette passion de la scène, de la composition et des chansons, il la transmet à tout le monde par cette énergie quasi mystique car il est la source d'inspiration de très nombreux artistes de K-pop aujourd'hui. Ca fait des années qu'il occupe la place du Roi et il continue de tout détruire sur son passage aussi sûrement qu'un putain de raz-de-marée.

Pour son troisième album Coup d'état, je vous partage le clip qui va avec :


Mais celle que je préfère là-dedans, ça reste celle-là :


Ses textes sont des diamants brutes et son style, même s'il me laisse épuisée à chaque fois, est une drogue ! Ecoutez ses albums en entier, c'est tout ce que je peux vous dire de plus.

_________________________________________
Celui-là, il suit G-Dragon de près en ce qui concerne le style, mais il a une puissance plus calme, il me donne une impression de sérénité maîtrisée malgré l'agressivité de certaines de ses musiques et de ses textes.

Il fait partie du groupe Winner que j'ai essayé d'écouter, et si "Everyday" m'a bien plu j'accroche difficilement au reste, comme ça a été le cas pour f(x) et BigBang. Lui aussi je le préfère en solo.

Il n'a sorti qu'un seul album pour le moment, en novembre dernier, avec le clip de "Fiancé". Ma préféré, cependant, c'est celle-là :


Mais bon, encore une fois je vous conseille d'écouter tout l'album !

______________________________________________

Et voici ma dernière découverte de 2018 ! Comme pour GD, c'est son nom de scène qui m'a attiré l'œil. Sans déconner, Villain ça m'a parlé tout de suite.

Il fait partie du groupe Planétarium Records, et là je dois avouer que j'aime beaucoup. Ils m'ont séduite avec "Igoholic" :


Et j'aime aussi énormément "Blind" et "Hocus Pocus". S'ils forment un groupe au style bien défini, seuls ils sont plus uniques. Quatre d'entre eux sont très productifs en solo et sortent leurs propres albums. Villain l'a fait en août en sortant Bank Robber, mais moi je suis tombée dessus en décembre avec ce clip :



C'est très difficile parce que tout l'album est un gros coup de cœur, je suis incapable de choisir, surtout entre "A piece of word" et "Luhvin it".

Définir son style est impossible pour moi, vraiment. Son rap semble nonchalant pourtant il fout des coups de poings, et quand il chante c'est d'une douceur incomparable. Il écrit, compose et produit lui-même et ses textes sont un bijou !

_____________________________________



Techniquement j'ai découvert ce groupe avant Amber, c'était en juin je crois, mais je les mets à la fin non pas parce que je les aime moins, bien au contraire, mais simplement parce que je leur desserre une mention très spéciale ! Celle du merde-ça-se-retourne-contre-moi ou encore je-l'avais-bien-cherché.

Les Blackpink sont le groupe féminin qui a réussi à me faire totalement changer d'avis. Avant elles, je détestais les girl's band coréen, je les détestais vraiment. Je n'expliquerai pas pourquoi, l'article n'est pas là pour ça, d'autant qu'aujourd'hui je ne pense plus la même chose, mais je les remercie pour m'avoir ouvert davantage l'esprit.

Voilà leur dernier clip en date :


Elles ont une présence, un rap et des voix extraordinaires, et même si après elles je n'ai pas réussi à trouver d'autres groupes de nanas qui me plaisent, j'ai dessus un regard beaucoup moins négatif.

Je les ai entendues pour la première fois avec "Boombayah", qui m'a laissé sur le cul, et j'ai un gros coup de cœur pour "Stay", qui est une ballade (alors que je déteste ça, à la base…) mais surtout pour "Whistle" :


Je ne change pas de refrain : j'aime toutes leurs chansons, et n'en conseiller que quelques-unes est un crève-cœur, alors écoutez tous leurs albums.

Sinon je vous tue.

___________________________________

Pour finir, je vais prendre le temps de vous présenter Ceux-qui-y-sont presque :

Il s'agit de groupes ou artistes solos dont j'aime une ou deux chansons seulement mais sur lesquels je garde un œil, au cas où ils sortiraient quelque chose qui me plaît.

En premier, les Stray Kids. J'ai eu un coup de cœur pour "Yayaya" et "Voices" et j'aime parfois écouter "Grrr" à l'occasion, mais pour le reste je trouve leur style beaucoup trop violent et je peux pas m'empêcher de penser que ce n'est que de l'agressivité. Ils ont des textes superbes mais font passer leurs messages de la mauvaise façon pour moi, ce qui est très dommage. Je prends le temps d'écouter chaque fois qu'ils sortent un nouvel album, mais je dois avouer que j'apprécie de moins en moins ce qu'ils font. Seul le temps me le dira !

En deuxième j'évoque brièvement le groupe Infinite dont j'ai absolument adoré "Bad" mais leur style très rock ne m'accroche pas pour le reste. Je jette là aussi une oreille parfois quand ils font quelque chose de nouveau.

Le rappeur très underground HAON m'a foutu une claque avec "Noah", j'ai donc écouté son premier album Travel mais n'ai pas aimé le reste des chansons. J'ai quand même hâte qu'il revienne pour tenter à nouveau.

Katie est une artiste à la voix étonnante, et son "Remember" est assez incroyable, mais le style lent ne me convient pas, ou alors il faut vraiment que je sois dans l'esprit (un peu déprimée quoi) Là aussi j'attends impatiemment qu'elle sorte une nouveauté.

Autre membre du groupe Planétarium Records avec Villain, Gaho a une voix sublime et "Stay Here" me fout des frissons, mais son premier album solo sorti en novembre ne m'a pas plu du tout, j'ai été assez déçue. Ce qui ne m'empêchera pas de l'écouter à nouveau dès qu'il reviendra.

Le groupe Seventeen m'a tapé dans l'œil avec "Getting Closer", leur dernier clip en date, et "Jam Jam", interprétée par 5 membres seulement, me file une énergie folle dès que je l'écoute, mais pour le reste je n'apprécie vraiment pas.

Des rookies sur lesquels je garde sévèrement un œil : "Ateez". Leur rap est dingue et "Pirate King" n'est pas passé loin du coup de cœur. Leur premier album est bien, mais il leur manque encore quelque chose pour que j'aime vraiment (l'expérience, tout ça, j'en parle avec Noir) Quand je l'écoute je peux pas m'empêcher de me dire que ça manque un peu d'âme ou d'une vraie signature, alors qu'ils semblaient avoir un truc unique avec ce clip. Si ça fait comme Noir, à mon avis dès le deuxième album je vais m'emballer, mais encore faut-il qu'ils imposent clairement leur style et ne se contentent pas de le caresser.

TO BE CONTINUED …



Bordel, cet article est enfin fini !!! Sans mentir j'y ai passé une semaine. Il a été très facile à rédiger, je crois que c'est la première fois que j'écris un article avec autant de facilité, le plus chiant ça a été de récupérer tous les liens et de faire les petits montages photos. Mais bon je me dis que ça va être encore plus long pour vous d'écouter tout ce que j'ai foutu là. Et je ris un peu, j'avoue.

J'avais l'intention de m'en tenir à ce format : vous présenter ce que j'ai découvert et écouté tous les 6 mois, ça fera donc un article de ce genre-là en juin et un en décembre. Je garantis pas que ce soit chaque fois présenté de la même façon par contre, je vais pas faire la même chose à chaque fois non plus.

J'espère que vous apprécierez toutes ces références si, comme moi, vous aimez la k-pop. Si vous n'avez jamais écouté, j'espère avoir réussi à vous faire découvrir des choses qui vous plaisent, et si vous n'aimez pas je vous prierai de faire simplement demi-tour. Parce que j'en ai marre des critiques et du dédain de beaucoup de gens, alors tout commentaire désobligeant sera purement et simplement supprimé.

Une petite léchouille et je m'en retourne vers l'infini et au-delà !!! Signé : Buzz.